1 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne. Devenez membre privilégié en cliquant ici
[Visiteur - Connexion] Le site historique et bibliographie de la Savate Boxe Française, Chausson, Canne et Bâton jeudi 20 septembre 2018
Sujets
Recherche
Connexion ...
Bonjour, Visiteur
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 1
Membre(s) : 0
Total :1

Administration
Derniers Articles
Activité du Site
Pages vues depuis 01/01/2009 : 908 035
  • Nb. de Membres : 190
  • Nb. d'Articles : 93
  • Nb. de Forums : 4
  • Nb. de Sujets : 9
  • Nb. de Critiques : 1

Top 100  Statistiques

Sondage

   Votre avis sur le site
 Super
 Très bien
 Bien
 Moyen
 Passable

  Results, Résultats


  • Votes : 30
  • Commentaire(s) : 1
Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

Ephémérides
En ce jour...
1783
Les frères Mongolfier présentent, à Versailles, leur invention à Louis XVI et à la cour.
1888
Premier concours de beauté du monde. La gagnante est une jeune créole de 18 ans, Bertha Soucouret.
1899
Seconde grâce de Dreyfus, après son deuxième procès.
2009
Ste Amélie Emilie

L'art de la Savate et de la Canne

Rechercher dans Reproduction de <br />livres anciens
::

Michel dit Pisseux

Dans " La Boxe Française - Historique et Biographique " (1) - Joseph Charlemont nous livre ses souvenirs sur Michel dit Pisseux

Boulanger et fils de boulanger, Michel dit Pisseux serait né a la Courtille en 1794.

"... Quoique habitué qu'il était au milieu de ces gents batailleurs et de mauvais aloi, craint et très redouté dans le quartier de la Courtille il était d'un caractère très doux et n'aimait ni les disputes ni les batteries, il les évitait le plus souvent qu'il pouvait. Intelligent il avait profité du contact de cette ignoble population, pour en observer les différents coups qu'elle pratiquait dans leurs combats ainsi que leurs différentes manières de se battre. Il en fit un résumé, classa les coups qui lui paraissaient les plus pratiques, et en composa une théorie appelée « l'Art de la savate » Il ouvrit une salle dans son quartier et donna le premier des leçons de ce nouveau sport. A la suite des succès qu'il obtint, il quitta la courtille pour prendre une nouvelle salle dans un quartier mieux fréquenté ; c'est ainsi qu'il s'installa (au n° 10 puis au n° 38) rue Buffaut, Faubourg Montmartre. La vogue de la savate battait son plein. La classe riche, les célébrités artistiques et littéraires, accourraient prendre des leçons ; La savate était devenue à la mode. Il donna aussi des leçons de canne ; nous avons dit ailleurs qu'il avait publié une théorie de la savate, ainsi qu'une théorie de la canne. On le disait de première force à ces deux exercices, ainsi qu'au bâton. ..."

La fin de sa vie fut plutôt misérable: vers 1864, il habitait alors une vieille maison a Montmartre ou d'anciens élèves lui portait ou lui faisait porter un Louis de temps en temps. "... C'était a ce moment un grand vieillard à cheveux blancs et barbe blanche, il pouvait avoir 1m75 environ. Il mourut quelques année après, oublié de sa génération et presque inconnue de la nouvelle, il avait alors 75 ans ...."

Théorie pratique
sur
L'art de la Savate et de la Canne
Par un amateur élève de Michel dit Pisseux

Bientôt disponible en réédition.
Le Vendredi 03 avril 2009 @ 15:39:06 [Lu 4733 fois]
Lire la suite... | 4 061 caractères de plus | 2 Commentaire(s) | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami  

cssvalid.jpg npds.gif npds.gif leouaibe.png
Ce site est trop bien pour Internet Explorer, testez le sur Firefox !

Page générée en : 0.063 seconde(s)