1 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne. Devenez membre privilégié en cliquant ici
[Visiteur - Connexion] Le site historique et bibliographie de la Savate Boxe Française, Chausson, Canne et Bâton mardi 16 octobre 2018
Sujets
Recherche
Connexion ...
Bonjour, Visiteur
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 1
Membre(s) : 0
Total :1

Administration
Derniers Articles
Activité du Site
Pages vues depuis 01/01/2009 : 914 614
  • Nb. de Membres : 193
  • Nb. d'Articles : 93
  • Nb. de Forums : 4
  • Nb. de Sujets : 9
  • Nb. de Critiques : 1

Top 100  Statistiques

Sondage

   Votre avis sur le site
 Super
 Très bien
 Bien
 Moyen
 Passable

  Results, Résultats


  • Votes : 30
  • Commentaire(s) : 1
Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

Ephémérides
En ce jour...
1813
Napoléon est vaincu à la "bataille des Nations".
1925
Signature des accords de Locarno en Suisse.
1963
L' "incident de Babelberg" est réglé entre les Soviétiques et les Britanniques après 9 heures de négociations.
2009
Ste Edwige

Historique : Dictionnaire de la conversation

Rechercher dans Extraits Choisis

Dictionnaire de la conversation
et de la lecture

Tome VIII
Belin-Mandar - Libraire -Paris 1833

Page 256

BOXER (art de),espèce de pugilat, qui fait, pour ainsi dire, partie intégrante du caractère national des Anglais, et qui a des règles et des usages dont l'observation est regardée comme sacrée par les individus que leurs mœurs ou leur position sociale infime portent plus particulièrement à se faire justice eux-mêmes des injures ou des sévices dont ils croient avoir à se plaindre.

Considéré sous ce point de vue, l'art de boxer peut être mis sur la même ligne que l'art de tirer la savate, autre genre de pugilat fort en honneur parmi la populace de la plupart des grandes villes de France.

La dissemblance immense des deux arts apparaît toutefois dès qu'on compare dans les deux pays la position sociale des individus qui les protègent, et la considération dont sont environnés ceux qui les pratiquent. Bien que"depuis quelques années les dandys parisiens aient essayé d'établir en principe que des leçons de savate (v.ce mot) étaient tout aussi nécessaires au complément d'une éducation à la mode que des leçons de danse ou d'escrime,bien qu'il y ait même en ce moment à Paris tel professeur de savate qui ne donne pas de lecons de son art à moins de 5 francs le cachet, et qui, avec son brillant cabriolet, éclabousse, et quelquefois écrase le modeste professeur de philosophie allant à pied enseigner pour 15 sous l'art si difficile de mépriser les richesses , nous doutons que jamais maitre en fait de savate réussisse parmi nous de devenir un personnage tellement important que nos grands seigneurs en fassent leur commensal, et que nos journaux de toutes couleurs ( si enclins cependant à la louange, moyennant 1 fr. 50 c. la ligne) entretiennent la cour et la ville de ses faits et gestes, et annoncent à l'avance et avec fracas une de ses séances académiques. De l'autre côté de la Manche an contraire, un boxeur de quelque talent, s'il est adroit, s'il se porte bien, et s'il est heureux, ne tarde pas à avoir des admirateurs aussi fanatiques, aussi dévoués que peut en compter en Italie tel maestro ou tel chanteur.
Le Mercredi 22 juillet 2009 @ 12:04:58 [Lu 2278 fois]
Lire la suite... | 9 037 caractères de plus | Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami : Historique  

Historique : Extraits choisis

Rechercher dans Extraits Choisis

Extraits choisis

Pour votre plaisir, nous avons sélectionné pour vous quelques passages relatifs a la Savate, la Canne, le Bâton dans la littérature française.

En dehors des textes d'écrivains célèbres comme d' Alexandre Dumas, Théophile Gauthier, Jules Vallès ... nous vous présentons des extraits d'auteurs moins connus qui apportent quelquefois des éclairages nouveaux sur la pratique de la Savate, aussi bien en France qu'à l'étranger (Angleterre, Etas-Unis, Afrique ...).

Bonne lecture ...
Le Jeudi 01 janvier 2009 @ 12:44:35 [Lu 3909 fois]
Lire la suite... | 699 caractères de plus | Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami : Historique  

Historique : Eugène Chapus, Le sport a Paris

Rechercher dans Extraits Choisis

Le sport à Paris
Eugène Chapus
Librairie de L. Hachette & Cie
Paris - 1854

Page 102 et suivantes

Chapitre XX

La boxe française, le bâton et la canne.

En entrant dans les idées de notre jeune monde actuel, les exercices du tir et de la salle d'armes se complètent par les exercices de la boxe, du bâton et de la canne. Ils constituent, en effet, le travail gymnastique le plus efficace pour le développement des "aptitudes physiques" du corps de l'homme. Apprendre la boxe et la canne, c'est évidemment apprendre à tirer parti de ses moyens naturels de protection. On n'a pas toujours une épée sous la main, encore moins un pistolet, plus compliqué dans son appareil, et la justice est bien lente et bien éloignée quand il s'agit de nous mettre à l'abri d'une agression soudaine ou d'un guet-apens. Il est difficile de douter de la puissante efficacité d'un mode de défense à l'aide duquel un homme d'ordinaire habileté parvient à distribuer autour de lui de soixante-dix à soixante-quinze coups de canne en quinze secondes. Le professeur Lecour est arrivé au chiffre de quatre-vingt-deux dans ce même espace de temps. Un bâtonniste armé de son bâton ou de sa canne n'est en danger que devant le projectile d'une arme à feu ; mais, s'il évite le heurt de la balle, il est maître de son adversaire. Ni l'épée, ni l'espadon, ni la baïonnette, ni la lance ne pourraient l'arrêter.
Le Samedi 27 juin 2009 @ 13:04:25 [Lu 2833 fois]
Lire la suite... | 10 444 caractères de plus | Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami : Historique  

Page Suivante


cssvalid.jpg npds.gif npds.gif leouaibe.png
Ce site est trop bien pour Internet Explorer, testez le sur Firefox !

Page générée en : 0.0662 seconde(s)