2 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne. Devenez membre privilégié en cliquant ici
[Visiteur - Connexion] Le site historique et bibliographie de la Savate Boxe Française, Chausson, Canne et Bâton mardi 11 décembre 2018
Sujets
Recherche
Connexion ...
Bonjour, Visiteur
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 2
Membre(s) : 0
Total :2

Administration
Derniers Articles
Activité du Site
Pages vues depuis 01/01/2009 : 939 540
  • Nb. de Membres : 197
  • Nb. d'Articles : 93
  • Nb. de Forums : 4
  • Nb. de Sujets : 9
  • Nb. de Critiques : 1

Top 100  Statistiques

Sondage

   Votre avis sur le site
 Super
 Très bien
 Bien
 Moyen
 Passable

  Results, Résultats


  • Votes : 30
  • Commentaire(s) : 1
Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

Ephémérides
En ce jour...
1903
Pierre et Marie Curie reçoivent le prix Nobel de physique avec Henri Becquerel.
1936
Edouard VIII, roi d'Angletrerre, abdique.
2003
L'avocate et militante des droits de l'homme iranienne Shirin Ebadi devient à 56 ans la première femme musulmane à obtenir le prix Nobel de la paix.
2009
Saint Romaric

Historique : Revue de Rouen et de Normandie

Rechercher dans Extraits Choisis

Revue de Rouen et de Normandie
Littéraire - Historique - Industrielle

10eme année
1842 - 1er semestre

Nicétas Periaux - Editeur
Rouen - 1842


Bibliographie, page 304 et suivantes

Sous le titre : Ecrivains et Poètes de Normandie, un de nos collaborateurs, M. Paul Delasalle, nous a adressé sur A. Betourné, enlevé naguère si subitement à ses amis, une notice très intéressante dont nos lecteurs nous sauront gré de citer quelques passages qui leur feront connaître la vie si humble , si courte, mais si honorable de notre compatriote.

Ambroise Bétourné naquit à Caen le 6 pluviôse an III (25 janvier 1795); il était fils de J.-J. Bétourné, boulanger à Caen, et de Marie Groult. L'officier de l'étal civil qui constata sa naissance, fut obligé de se transporter au domicile de sa mère, à cause, dit le registre de l'état civil, de la faiblesse de l'enfant, qui n'eût pu, sans danger de mort, être transporté à la maison commune. Ceux de nos lecteurs qui, comme nous , auront vu Bétourné dans la force de son âge , savent à quelles formes athlétiques l'enfant chétif de 1795 était parvenu.

Après des études assez ordinaires faites au collège de Caen, Ambroise Bétourné, qui pourtant n'avait rien de ce qui caractérise le héros, partit avec les conscrits de l'empire et devint, après peu d'années, sergent major dans la jeune garde; sa belle écriture, plutôt que son courage militaire , lui avait valu cet avancement.
Le Samedi 13 février 2010 @ 09:34:43 [Lu 3003 fois]
Lire la suite... | 9 182 caractères de plus | Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami : Historique  

Historique : B. De Bast, Manuel d'escrime

Rechercher dans Extraits Choisis

Manuel d'escrime

Capitaine De Bast
Ancien professeur de toute arme et gymnastique
A la Société Royale et Chevalière de St Michel, à Gand

J Kips, JHg - Imprimeur Editeur - La Haye - 1836

Pages 172 a 178

CHAPITRE XV.

De l'espadon. Du bâton à Jeux bouts. Du bâton brisé. Du fléau ou martinet. Du fléau à battre le grain , et du fleau brisé.
.../...
L'escrime , à emprunté à l'espadon les coupés de revers et les coupés de couronnement ; c'est le célèbre Lafaugère qui l'a enrichie de ces derniers. L'exercice du bâton a deux bouts est très utile pour assouplir le corps , fortifier les reins et les bras, et entretenir la santé; mais il faut apprendre le jeu de Rouen; le jeu de Paris est beaucoup moins beau; le maniement d'aucune arme n'exige un exercice aussi fatiguant, mais elle est la plus sûre; un fort bâtonniste, tenant une canne ou un bâton, se tirera toujours d'affaire s'il est attaqué même par plusieurs individus armés de couteaux ou d'épées, et il les mettra promptement hors de combat.

Le bâton brisé se compose de six bâtons d'un demi-pied de longueur, unis l'un à l'autre par des nœuds en corde de boyau; il ne sert qu'à porter des coups, mais ne comporte pas de parade

Le fléau ou martinet qui est un bâton d'un pieds de long garni de neuf ou d'un moindre nombre de cordes en boyau, ou de lanières de peau tressées, longues d'un mètre, et terminées chacune par une balle de plomb, est une arme très redoutable; elle ne comporte qu'un seul mouvement c'est un moulinet de toutes ces balles autour de la tête du tireur; mais l'effet en est tel, que si une balle atteint l'adversaire, à l'instant toutes les autres viennent le frapper au même endroit. Cette arme, qui est une bonne défense, n'offre comme exercice aucune utilité, et est très dangereuse pour le tireur; il faut être fort au bâton à deux bouts avant de l'apprendre, sinon ou courrait le risque de se tuer soi-même en la maniant.

Le Vendredi 22 janvier 2010 @ 00:21:57 [Lu 10673 fois]
Lire la suite... | 6 981 caractères de plus | Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami : Historique  

Historique : Encyclopédie du 19° siècle

Rechercher dans Extraits Choisis

Encyclopédie du dix-neuvième siècle
Répertoire universel des sciences, des lettres et des arts

Tome IV
Au bureau de l'encyclopédie du XIX° siecle - Paris - 1838

Pages 779 a 781

BATON, morceau de bois rond, non flexible, plus court qu'une perche, moins mince qu'une baguette, d'un diamètre à peu près égal dans toute sa longueur, et maniable dans toute ses parties.
.../...
La loi des Frisons ne donne qu'un demi-sol de composition à celui qui a reçu des coups de bâton. Par la loi Salique, si un ingénu donnait trois coups de bâton à un ingénu, il payait trois sous ; s'il avait fait couler le sang, alors la peine se mesurait par la gravité des blessures.

La constitution de Charlemagne, insérée dans la loi des Lombards, veut que ceux à qui elle permet le duel combattent avec le bâton.

Le capitulaire de Louis-le-Débonnaire donne le choix de combattre avec le bâton ou avec les armes. Dans la suite, il n'y eut que les serfs qui combattirent avec le bâton; de là il s'ensuivit que le bâton était, comme à Rome, un instrument d'outrage, parce qu'un homme qui en a été battu a été traité comme un vilain.
Le Mercredi 20 janvier 2010 @ 10:43:46 [Lu 3109 fois]
Lire la suite... | 5 424 caractères de plus | Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami : Historique  

Page Suivante


cssvalid.jpg npds.gif npds.gif leouaibe.png
Ce site est trop bien pour Internet Explorer, testez le sur Firefox !

Page générée en : 0.1303 seconde(s)