1 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne. Devenez membre privilégié en cliquant ici
[Visiteur - Connexion] Le site historique et bibliographie de la Savate Boxe Française, Chausson, Canne et Bâton mardi 16 octobre 2018
Sujets
Recherche
Connexion ...
Bonjour, Visiteur
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 1
Membre(s) : 0
Total :1

Administration
Derniers Articles
Activité du Site
Pages vues depuis 01/01/2009 : 914 747
  • Nb. de Membres : 193
  • Nb. d'Articles : 93
  • Nb. de Forums : 4
  • Nb. de Sujets : 9
  • Nb. de Critiques : 1

Top 100  Statistiques

Sondage

   Votre avis sur le site
 Super
 Très bien
 Bien
 Moyen
 Passable

  Results, Résultats


  • Votes : 30
  • Commentaire(s) : 1
Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

Ephémérides
En ce jour...
1813
Napoléon est vaincu à la "bataille des Nations".
1925
Signature des accords de Locarno en Suisse.
1963
L' "incident de Babelberg" est réglé entre les Soviétiques et les Britanniques après 9 heures de négociations.
2009
Ste Edwige

Historique : La Presse (7 juillet 1894)

Rechercher dans Revue de presse

la Presse

Directeur: Maurice de la Farge
Rédaction: 12 rue du Croissant

Samedi 7 juillet 1894

Un sport français

Charles Lecour, qui vient de mourir, était un inventeur d'un genre tout particulier. il avait tout bonnement trouvé une forme nouvelle de pugilat, ayant su marier l'ignoble coup de pied du voyou parisien au classique coup de poing du boxeur anglais. En un mot, c'était le créateur de la Boxe française.

Son nom, d'ailleurs peu connu de ceux (le nombre en diminue chaque jour) qui ne s'intéressent point aux jeux athlétiques, restera attache à cette invention, dont le génie, si conforme à notre tempéramant propre, est tout comme notre  administration un objet d'admiration pour le monde civilisé.

Théophile Gautier n'a t-il pas écrit quelque part

« La boxe française est une science profonde qui exige beaucoup de sang-froid, de calcul, d'agilité, de force. C'est le plus beau développement de la vigueur humaine, une lutte sans autres armes que les armes naturelles, où l'on ne peut être pris au dépourvu.»

C'est dire le cas qu'il faisait de Charles Lecour.
Le Lundi 12 octobre 2009 @ 11:59:20 [Lu 2316 fois]
Lire la suite... | 6 738 caractères de plus | Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami : Historique  

Historique : Moniteur Officiel de la Gymnastique (16 décembre 1888)

Rechercher dans Revue de presse

La Gymnastique
et le Moniteur officiel de la gymnastique, du tir et de l'escrime

Dimanche 16 décembre 1888

Page 399

A la Salle du Grand-Orient, 16, rue Cadet, jeudi 20 décembre 1888, à 8 heures 1/2 du soir, aura lieu un grand assaut de boxe française et anglaise, canne, sabre et bâton, donné par M. Leclerc, professeur à l'École d'escrime française, élève de M. Charles Lecour, avec le concours de MM. Leboucher, de Mons (Belgique) Robert et Garnier, de Tours, Chauderlot, Raynal, Quillier, Lorenzi, Jacquelard, Langlois, J.Knab, H. Knab, Marius Noël, Barba, Schultz, Guélpa, Colle et Philippe, professeurs et amateurs à Paris.

M. Charles Lecour présidera l'assaut.
Le Vendredi 02 octobre 2009 @ 13:31:22 [Lu 2385 fois]
Lire la suite... | 2 061 caractères de plus | Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami : Historique  

Historique : Moniteur Officiel de la Gymnastique (11 mars 1888)

Rechercher dans Revue de presse

La Gymnastique
et le Moniteur officiel de la gymnastique, du tir et de l'escrime

Dimanche 11 mars 1888

Page 74 et 75

DIMANCHE.
Nous venons d'enterrer le père Henry, un vieux professeur de boxe, contemporain des frères Lecour,qui avait au moins 80 ans ; il travaillait encore de son premier métier de tourneur en ivoire quand la mort l'a surpris.
J'avais été présenté au père Henry il y a une dizaine d'années, dans un café de. la rue Saint-Lazare où il faisait tous les soirs sa partie de dominos, comme un élève  de Raynal la «panthère » alors dans tout l'éclat de sa gloire. Le père Henry humait précisément son moka en compagnie d'un vieux camarade, maître de boxe et de danse dont le nom m'échappe, un gassécon des environs de Bordosse mon bon, qui se mit incontinent comme tout bon gascon à nous raconter ses aventures. Je me souviens surtout de l'épisode suivant.
Le Vendredi 02 octobre 2009 @ 13:08:57 [Lu 2315 fois]
Lire la suite... | 2 350 caractères de plus | Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami : Historique  

Page Suivante


cssvalid.jpg npds.gif npds.gif leouaibe.png
Ce site est trop bien pour Internet Explorer, testez le sur Firefox !

Page générée en : 0.0779 seconde(s)