3 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne. Devenez membre privilégié en cliquant ici
[Visiteur - Connexion] Le site historique et bibliographie de la Savate Boxe Française, Chausson, Canne et Bâton samedi 17 novembre 2018
Sujets
Recherche
Connexion ...
Bonjour, Visiteur
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription

Actuellement :
Visiteur(s) : 3
Membre(s) : 0
Total :3

Administration
Derniers Articles
Activité du Site
Pages vues depuis 01/01/2009 : 928 676
  • Nb. de Membres : 195
  • Nb. d'Articles : 93
  • Nb. de Forums : 4
  • Nb. de Sujets : 9
  • Nb. de Critiques : 1

Top 100  Statistiques

Sondage

   Votre avis sur le site
 Super
 Très bien
 Bien
 Moyen
 Passable

  Results, Résultats


  • Votes : 30
  • Commentaire(s) : 1
Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

Ephémérides
En ce jour...
1918
Accord patronat-syndicats en Allemagne, notamment sur les 8 heures.
1959
Première de "la Mélodie du bonheur" à New-York.
1960
Mort de l'acteur américain Clark Gable
1974
Fin de la conférence mondiale sur la nutrition à Rome, au cours de laquelle l'Occident est vivement attaqué par les pays du Tiers-monde.
2009
Ste Marguerite

Historique : Revue de presse

Rechercher dans Revue de presse
Quelques extraits d'articles parus dans la presse d'époque sur la Savate, la Canne, le Bâton

Vous devez être membre pour lire l'intégralité des textes


© Savate Story 2009 - 2010
Le Vendredi 25 septembre 2009 @ 17:56:50 [Lu 3801 fois]
Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami : Historique  

Historique : Almanach des sports 1899 (2)

Rechercher dans Revue de presse

Almanach des sports
Paris - 1899

page 387

(Article publicitaire)
LECLERC FRÈRES
PROFESSEURS DE BOXE FRANÇAISE, BOXE ANGLAISE ET CANNE

15, Rue de Richelieu, PARIS

En escrime nous avons le fleuret et l'épée. Les fleuretistes s'attachent avant tout à être brillants, les épéistes, à être pratiques. MM. Leclerc sont,e n boxe, des épéistes. Avant tout, ils mettent leurs élèves en état... de se battre dans la rue. Leur art est un art de défense et non de ronds de jambes plus ou moins harmonieux. Tous les coups qu'ils enseignent sont rapides et dangereux. En fort peu de temps, ils procurent à un inexpérimenté les moyens de tenir tête à un adversaire beaucoup plus vigoureux
Leur méthode est composée de vraie boxe anglaise et des coups de pied les plus durs de la vieille « savate». Toute feinte, toute attaque, toute parade qui n'est pas possible dans une affaire sérieuse en est rigoureusement exclue. Aussi les élèves de la salle Leclerc se sortent-ils de toute aventure avec un brio légendaire. Entraînés au vrai combat, sachant frapper directement et fort, ils sont des adversaires malaisés, des proies que nous ne recommandons pas aux détrousseurs nocturnes.
Le Vendredi 25 septembre 2009 @ 17:58:39 [Lu 2215 fois]
Lire la suite... | 1 749 caractères de plus | Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami : Historique  

Historique : Almanach des sports 1899 (1)

Rechercher dans Revue de presse

Almanach des sports
Paris - 1899

Pages 380 a 387

- 380 -

Pour terminer avec l'historique de la boxe anglaise, qui a précédé la nôtre, rappelons que le premier code régulier de ce sport a été établi aux dix-huitième siècle, par Jack Broughton, dont le nom est célèbre de l'autre côté du détroit.

Les origines de la boxe française ne sont ni aussi anciennes, ni d'ordre aussi relevé. C'est vers 1830 que l'exercice de la savate, qui précéda l'art des Charlemont et des Castérès, fut en honneur dans les bas-fonds de la société française. Les « casquettes à trois ponts » de l'époque inventèrent ce mode de combat pour vider leurs querelles intéressées. Dans la savate, la garde était très basse, les jambes très écartées, les mains portées en avant. Un coup célèbre, dit coup de musette, consistait à relever le nez de l'adversaire avec la paume de la main ouverte.

Le premier professeur de savate fut Michel Pisseux, dit Crasseux, qui exerça à la Courtille, dans un bouge maintes fois décrit par les écrivains du temps, Balzac et Dumas entr'autres. Michel Pisseux compta parmi ses élèves le duc d'Orléans et lord Seymour, dit l'Arsouille.
Le Vendredi 25 septembre 2009 @ 17:58:17 [Lu 2282 fois]
Lire la suite... | 5 947 caractères de plus | Commentaires ? | Page Spéciale pour impression   Envoyer cet Article à un ami : Historique  

Page Suivante


cssvalid.jpg npds.gif npds.gif leouaibe.png
Ce site est trop bien pour Internet Explorer, testez le sur Firefox !

Page générée en : 0.0881 seconde(s)